L’argent natif est un minéral constitué quasi-exclusivement d’argent. Il se forme dans les filons hydrothermaux polymétalliques, notamment dans les zones dites de cémentation (où la nappe phréatique stagne et favorise la formation de ce minéral).


Description générale

Des études récentes ont aussi montré que l’argent natif est aussi la principale forme d’argent dans la galène (PbS) argentifère, le principal minerai d’argent de nos jours. Ainsi, si l’argent natif microscopique est relativement fréquent, il est plus rare de le récolter sous forme macroscopique.

L’argent natif est couleur gris-argenté. Il se présente généralement en agrégats ramifiés et dendritiques, il peut former des filaments arborescents, pouvant être très spectaculaires. Hélas, ces arborescences sont aussi facilement falsifiables ("améliorées") voire reconstituées dans des laboratoires clandestins. Les cristaux plus rares sont cubiques ou octaédriques.

L’argent natif est malléable, ductile, lourd, c’est un bon conducteur.

Les masses d’argent natif peuvent être considérables : on a trouvé des argents massifs de près 500 kg à Kongsberg en Norvège et à Sainte-Marie-aux-Mines dans le Haut Rhin durant le XVIème siècle ! Vers 1477-1478, une masse de 4000 kg (la "silbertisch" c’est à dire la table d’argent) a été extraite du district de Schneeberg en Allemagne !

Les gisements les plus connus sont la mine de Kongsberg en Norvège, le district de Freiberg en Allemagne et la province de Potosi en Bolivie. En France, il existe de nombreux gisements mais ceux qui retiennent l’attention sont ceux de Sainte-Marie-aux-Mines (Vosges), la mine des Chalanches (Alpes) ou encore Huelgoat (Bretagne).

Le type de cette espèce et son lieu de conservation ne sont pas définissables car cette espèce est bien connue depuis l’Antiquité.

Le saviez-vous ? Il est utilisé en joaillerie, dans l’argenterie, mais aussi en photographie, dans l’industrie électrique et dans le processus de fabrication des miroirs.


Fiche d´identité

Historique : Le terme argent provient du grec "αργυροσ" [arguros] qui signifie "lumineux", le symbole chimique Ag provient du terme latin "argentum". Le terme anglais "silver" est issu de l’ancien terme anglo-saxon "seolfor".
Espèce découverte dans l’Antiquité.

Localité-type : non connue.

Formule chimique : Ag

Système cristallin : Cubique

Couleur : Blanc-argent, gris sombre à noir

Transparence : Opaque

Éclat : Métallique

Morphologie : Cristaux cubiques, octaèdres, en filaments arborescents

Dureté : 2,5-3,0

Densité : 10,497

Classe chimique : I - Éléments natifs

Groupe d´appartenance : Cuivre

Identité strunz avant 2001 : 1/A.01-20

Identité strunz apres 2001 : 1.AA.05