L’or natif est constitué d’or quasi pur. C’est à la fois un minéral et un métal très recherché. L’or est l’un des premiers métaux découverts et utilisés par l’Homme. C’est une espèce très répandue, c’est un métal à l’état natif. Il se forme dans différents contextes : hydrothermalisme, volcanisme et se trouve également en alluvions résultants de la destruction des gisements hydrothermaux et volcaniques. Il peut être associé à du quartz, de la pyrite, de la chalcopyrite…


Description générale

Il se présente sous forme de pépites roulées, de paillettes, de lamelles et beaucoup plus rarement en cristaux octaédriques. Il est souvent disséminé à l’intérieur des roches (volcaniques, sédimentaires) en petites quantités. Son accrétion naturelle lui permet de constituer des pépites de plus ou moins grandes dimensions.

De couleur jaune doré, il peut être associé à d’autres métaux et constituer des alliages. On conserve l’appellation d’or même si la teneur en or est supérieure à 75 %.

Pour les plus connus : l’or blanc qui est un alliage d’or et d’argent et l’or rouge qui est composé d’or et de cuivre. C’est un minéral lourd, c’est cette caractéristique qui permet aux orpailleurs de le distinguer des autres minéraux et de le trouver au fond de leurs bâtées.

Les localités aurifères sont très nombreuses, mais peu ont produit des échantillons remarquables. Parmi les plus connues : la mine Eagle’s Nest, Placer county en Californie, Beresovk en Russie, Kalgoorlie en Australie, Verespatak en Roumanie, ou encore le district aurifère du Transvaal en Afrique du Sud sans oublier les importants gisements du Canada, de Chine et les cristaux remarquables produits au Venezuela.

En France, il est présent dans de nombreuses rivières sous forme (alluvionnaire) de paillettes. Il se rencontre fréquemment dans le Massif Central, dans la mine de la Gardette en Isère où il est associé à du quartz, la mine de la Lucette en Mayenne, du Rouez (Sarthe) ou encore la mine de Salsigne dans l’Aude. Ces deux mines sont les deux plus riches mines d’or d’Europe. En Guyane, son exploitation intensive conduit à la destruction des forêts primaires.

Malléable, il est possible de le façonner pour fabriquer des objets et des bijoux. L’or pur en joaillerie est à 24 carats. Il a également servi d’étalon pour les monnaies. Aujourd’hui il est utilisé en lingots et pour quelques monnaies. C’est un excellent conducteur thermique et électrique, on l’utilise pour fabriquer des puces et certains composants électroniques.

Le type n’est pas définissable car il s’agit d’une espèce ancienne décrite avant que les conditions de dépôt des types n’aient été définies.


Fiche d´identité

Historique : Nom issu du latin "aurum" qui donnera le symbole chimique Au.
Espèce connue depuis l’Antiquité.

Localité-type : non connue.

Formule chimique : Au

Système cristallin : Cubique

Couleur : Jaune doré, jaune rougeâtre à jaune argenté

Transparence : Opaque

Éclat : Métallique

Morphologie : Cristaux octaédriques, dodécaèdres, cubiques. Dendritique, massif. En pépites, en paillettes

Dureté : 2,5-3,0

Densité : 19,302

Classe chimique : I - Éléments natifs

Groupe d´appartenance : Cuivre

Identité strunz avant 2001 : 1/A.01-40

Identité strunz apres 2001 : 1.AA.05